Le rayon vert

Ecolo par ci, écolo par là… Nous sommes encerclés par le vert. Mais, hum, l’est-il vraiment ? Au Domaine des anges, la réponse est oui ! Tour d’horizon de nos actions, nos projets et nos idées pour des vacances meilleures pour soi et pour la planète.

Une vie plus verte au Domaine des Anges, c’est vrai et on vous le démontre en neuf étapes. Neuf cercles qui s’intègrent les uns aux autres.

Premier cercle : le jardin. Chaque cottage dispose de son carré de pelouse bien tondu autour de la terrasse. Mais au-delà, c’est la prairie, où la biodiversité reprend ses droits. Elle n’est fauchée qu’une fois par an, à l’automne. Respirez, admirez les fleurs sauvages : marguerites, coquelicots, bleuets, boutons d’or… mais aussi chardons, orties ou ronces. Nous menons la guerre avec gants et binette pour  les limiter, mais nous ne remportons hélas pas chaque bataille ! Et puis en septembre, les ronces se couvrent de délicieuses mûres que vous dégusterez en confitures.

Baissez-vous et regardez entre les herbes : le petit peuple des insectes vit là. Si les papillons sont facilement visibles, d’autres se cachent comme de jolis petits scarabées irisés ou des grillons.  Nous avons même observé plusieurs fois des mantes religieuses.

En regardant bien, vous découvrirez aussi des petits sentiers tracés par les lapins de garenne, des empreintes de renard ou de  chevreuil. Le parc du Domaine est un espace partagé, l’humain n’y est pas le seul roi.

Ces parcours mènent souvent aux arbres, et notamment aux bois qui bordent le Beugnon, un ruisseau qui borne le parc. Ces arbres fournissent le bois qui permet de chauffer les lodges, mais aussi de créer des jeux. Quelques branches, quelques planches et voilà un tipi ! Un grand rondin quadrillé, quelques rondelles peintes de deux couleurs différentes : oh, un jeu de dames ! Et sous les cerisiers, des balançoires attendent les rêveurs. Il y en a même une à deux places.

Parmi les plantes « rapportées », presque toutes sont des espèces locales. Les autres ont été cultivées localement, elles sont donc déjà acclimatées et demandent peu de soin. Il s’agit notamment de la haie qui entoure le jardin, nous l’avons voulue libre. Nous ne la taillons donc jamais. C’est meilleur pour l’arbuste, et pour ses petits habitants : mésanges, rouge-gorges, pinsons…

Les chemins sont en craie, les cottages n’ont pas de fondations et sont démontables. Si demain il fallait déménager, le terrain pourrait rapidement retrouver son état d’origine. Pour nous, c’était important : la terre ne nous appartient pas.

Deuxième cercle : les cottages. Ils sont en matériaux nobles : bois, verre, métal. Le bardage extérieur, c’est  du cèdre rouge,  une essence qui repousse naturellement les insectes. Les fenêtres sont en aluminium, double vitrage. Le chauffage est un poêle, alimenté avec  les bûches des arbres morts du Domaine. Le feu produit une chaleur très agréable, et se laisse admirer sans fin à travers la vitre.

Les lodges ont également été conçus pour utiliser le moins d’énergie possible. Le but est d’arriver à l’autonomie totale, mais nous sommes encore à la recherche du fournisseur qui pourra réaliser notre projet en solaire. En attendant, c’est Ilek et son énergie hydro-électrique qui nous approvisionne.

Sur certaines terrasses, parce qu’un peu de luxe ça fait du bien, un bain nordique permet de se relaxer. Le principe est le même : tout en bois, chauffé au bois. Un couvercle assure la conservation de la chaleur et la sécurité pour les enfants. L’eau est récupérée pour l’arrosage du jardin.

Et pour le calme comme la sécurité de tous, les voitures sont interdites dans le parc. Ceux qui ont beaucoup de bagages peuvent emprunter un chariot à roulettes pour rejoindre leurs cottages.

Troisième cercle : l’équipement des cottages. La literie comme le linge de lit et de bains sont certifiés bio. L’électroménager est minimum de classe A+. Nous limitons le plastique et les matières synthétiques au maximum.

Nous adorons aussi chiner : brocantes, Emmaüs, dépôts-ventes… Nous y dénichons de quoi rendre nos intérieurs plus chaleureux, plus personnels, et qui donnent une nouvelle vie aux objets. La vaisselle et la décoration ne sont donc pas identiques dans chaque cottage, cela peut même changer en cours d’année si vous venez plusieurs fois !

Quatrième cercle : l’entretien des lodges. Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon de Marseille et savon noir : voilà nos armes contre la saleté. Nous privilégions les produits maison, que ce soit pour le nettoyage des lodges, la lessive ou la vaisselle. Si cela ne suffit pas, nous nous basons sur l’Ecolabel pour sélectionner les produits nécessaires.

L’entretien des cottages est aussi fait à l’aspirateur vapeur, qui désinfecte en même temps qu’il aspire et lave. Il permet aussi de nettoyer les vitres, les coussins et les rideaux.

La lutte contre le Covid 19 nous oblige à faire une entorse aux produits écolos. Aucun fournisseur ne peut nous proposer de virucide écolabellisé (si vous en connaissez, on est preneurs !). Pour la sécurité de tous, nous nous tournons donc vers des produits normés 14476, la référence en la matière.

Séjour nature au Domaine des Anges, location de gîtes en Loire-et-Cher

Réservez un gîte ou tout le domaine !

Réserver votre séjour
Séjour nature au Domaine des Anges, location de gîtes en Loire-et-Cher

Cinquième cercle : le recyclage. Dans chaque cottage, vous trouverez des boîtes pour stocker papier, verre et métal recyclables. Libre à vous de les vider dans les conteneurs disposés dans le village, ou de nous les laisser à la fin de votre séjour.

Nous avons déjà évoqué la 2e, ou 3e, ou 4e… vie des objets que nous chinons par ci, par là. Il nous arrive aussi de les transformer : un gant de toilette devient ainsi une éponge lavable à volonté, par exemple.

Notre matériel électronique et téléphonique, c’est du reconditionné. Et nous l’avons acheté par internet via Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres contre les clics.

Sixième cercle : les repas. Pendant les vacances, on n’a pas toujours envie de cuisiner. Alors au Domaine des Anges, on vous a concocté de délicieuses idées directement livrées dans votre lodge matin, midi ou soir. Tout est à base de produits bio et/ou locaux. Confiture et pâte à tartiner maison viennent compléter le pain et les viennoiseries du boulanger de Thenay. Le soir, les planches sont imaginées par le charcutier du village. Les fruits et légumes, s’ils ne viennent pas du jardin, sont produits dans les villages alentours. Le miel vient d’à peine plus loin.

Pour servir tout cela, pas question de vaisselle jetable, évidemment ! Les pique-niques du midi se nichent dans des glacières, équipées de vaisselle, que vous ramènerez le soir au Domaine.

Si vous préférez d’autres saveurs, il y a l’épicerie d’Alain et un chouette resto, le Thenay Bon, au centre du village.  Nous pensons aussi créer une petite boutique d’alimentation au Domaine, juste pour nos clients, et juste en bio pour ne pas concurrencer Alain.

Septième cercle : la lutte contre le gaspillage. Pour le petit déjeuner, nous vous fournissons une liste de sa composition. Si vous ne voulez pas de certaines choses, dites-le nous. Nous les enlèverons, cela évitera que cela parte à la poubelle. De même pour les pique-niques, ou les planches du soir : vous n’aimez pas le pâté, ou le concombre ? Pas de souci, on s’adapte !

Notre formule tout compris permet aussi de lutter contre le gaspillage. Vous ne traînerez plus pendant des mois le tube de lessive à la main. Et vous n’aurez pas à foncer à l’épicerie car vous avez oublié le papier-toilette ou le liquide-vaisselle. Pour la vaisselle, justement, nous fournissons un kit : l’éponge lavable, le cake vaisselle, les torchons en tissu… et les pastilles Ecolabel pour le lave-vaisselle. Sur le même thème, le chauffage comprend les bûches, mais aussi le papier, le carton, le petit bois et les allumettes.

Huitième cercle : c’est vous ! Car nous espérons bien que ces vacances vertes vous donneront envie de poursuivre la tendance à la maison. En repartant par exemple avec la recette du cake vaisselle, ou la ferme envie de vous libérer des produits tout prêts. Vous verrez, c’est une gymnastique qui ne demande pas beaucoup d’efforts !

Neuvième cercle : le village. Nous ne sommes pas seuls sur notre vague verte. La commune de Thenay est dotée d’un système d’épuration d’eau par les roseaux. Et elle réfléchit à la transformation d’une ancienne carrière en ferme solaire, entretenue par des moutons. Intégrée depuis peu à la commune nouvelle du Controis-en-Sologne, Thenay donne de quoi réfléchir aux autres, et l’envie d’évoluer. Un gros travail est actuellement mené autour de l’éclairage public, par exemple.

Tout cela n’est pas fini, nous cherchons en permanence à faire mieux. Nous avons lancé notre dossier Ecolabel européen. Nous pensons bientôt installer des composteurs pour chaque cottage. Parce que, si, chaque petit geste compte !